top of page

Astrologie védique versus astrologie occidentale

L'astrologie védique (Jyotish) est à la fois similaire et très différente de l'astrologie occidentale. Pour cette raison, ces deux systèmes ne doivent pas être mélangés dans la pratique.

La liste des points communs est plus petite que celle des différences et à cet égard, voici les trois plus grandes différences entre elles :

1. L’astrologie védique n'utilise pas les trois planètes extérieures (transpersonnelles) : Uranus, Neptune et Pluton, largement utilisés en astrologie occidentale moderne.


Uranus, Neptune et Pluton sont considérés comme des planètes extérieures en Jyotish. Elles sont appelées ainsi parce que leurs orbites se trouvent à l'extérieur de l'orbite de Saturne.

Lorsque le Jyotish ou toute autre école d'astrologie s'est développée, l'accent a été mis sur l'observation des sept planètes visibles à l'œil nu. Le télescope a été inventé beaucoup plus tard (en et ces planètes extérieures, Uranus, Neptune et Pluton, n'ont été découvertes que grâce à cet outil.

Comme des siècles d'observations et d'études par de nombreux astrologues sont nécessaires avant qu'une nouvelle planète ne soit notée dans le Jyotish, les trois planètes extérieures, Uranus, Neptune et Pluton, n'ont pas une grande importance dans ses calculs, analyses et ses prévisions. Ces planètes sont devenues les favorites des astrologues occidentaux, mais le Jyotish est toujours basé sur les connaissances acquises au cours des millénaires sur les sept planètes visibles à l'œil nu.


2. L’astrologie védique utilise les positions réelles des corps célestes (astrologie sidérale) alors que l’astrologie occidentale se base sur le cycle des saisons (astrologie tropicale). L’Ayanamsha, qui est l’écart entre le zodiaque tropical et le zodiaque sidéral, augmente au fil du temps et accroit ainsi la différence entre ces deux systèmes astrologiques.

L'astrologie védique (Jyotish) est aujourd'hui reconnue comme une astrologie sidérale. La différence astronomique fondamentale entre l'astrologie tropicale et l'astrologie sidérale est qu'elles utilisent des systèmes de mesure du temps différents, alors que l'astrologie védique utilise un système de mesure du temps sidéral. Le système de temps sidéral est en fait utilisé par les astronomes pour suivre les objets célestes et leur position réelle dans le ciel. Le mot sidéral est dérivé du mot latin sidus qui signifie étoile ou Nakshatra.


Cela signifie que la durée d'une année sidérale est le temps réel que met le Soleil pour faire un tour complet et revenir à la même position par rapport à l'étoile ou au Nakshatra qu'au départ.

Plus précisément, la durée d'un jour sidéral est de 23 heures 56 minutes et 4 secondes. En conséquence, l'année sidérale s'allonge d'environ 20 minutes par rapport à l'année tropical en raison de la précession de l'équinoxe.


Cette différence entre les thèmes, védique et occidental peut modifier certains ou toutes les positions planétaires et le soleil de votre thème occidental et les signes de certaines ou de toutes les planètes de votre thème natal, en les déplaçant d'environ 23 degrés vers l'arrière. D'après toutes ces informations, de nombreuses planètes sont mal alignées dans le thème de naissance tropical par rapport à leur position réelle dans le ciel lors de la naissance. C'est pourquoi les thèmes de naissance sidéraux et tropicaux sont différents. La raison technique de ce phénomène astronomique réside encore, dans la précession des équinoxes.


L'astrologie tropicale FIXE l'équinoxe de printemps de l'hémisphère nord à 0 degré du Bélier, ce qui correspond à la position du soleil à l'équinoxe du mois de mars. La précession de l'équinoxe n'est pas prise en compte dans ce système et le reste du cercle zodiacal est donc défini à partir de ce point.

En ce qui concerne le système sidéral, tous les signes du zodiaque sont définis à partir du point RELATIF au mouvement des étoiles dû à la précession de l'équinoxe.


Le zodiaque sidéral de l’astrologie védique est basé sur la position des étoiles qui est réelle et tangible, contrairement au zodiaque tropical de l’astrologie occidentale qui est basé sur les 4 saisons et leur 4 points (2 équinoxes et 2 solstices) marquant la position du Soleil au début de chaque saison.

Pour l’astrologie tropicale, ou 0° Bélier est le point où le Soleil, sur sa trajectoire sur le plan de l’écliptique, croise l'équateur céleste, en allant du sud vers le nord. C'est le moment de l'équinoxe, le début du printemps qui est un point fixe.


Ce phénomène astronomique est donc lié au mouvement du Soleil sur le plan de l'écliptique, et ne tient pas compte de la position des constellations qui sont en arrière-plan. En raison du phénomène de précession des équinoxes ces constellations se déplacent de 1° tous les 72 ans. On assiste donc à un décalage de plus en plus grand entre le zodiaque tropical et la position des constellations.


En astrologie sidérale, c’est la position des constellations et des étoiles fixes qui définit le début du zodiaque chaque année. Ce point de départ du zodiaque se décale donc chaque année d'environ 50 secondes de plus que l'année précédente. Il existe donc une différence entre ces deux systèmes qui augmente de 1° tous les 72 ans. Cette différence entre le zodiaque tropical et le zodiaque sidéral est appelée Ayanamsha.

Chitrapaksha/Lahiri ayanamsa est utilisé par la plupart des astrologues védiques.


Selon les astrologues védiques, l'Ayanamsha actuel est d'environ 24 degrés. Toutes les positions des planètes sont donc inférieures d'environ 24 degrés dans le zodiaque sidéral par rapport au zodiaque tropical. Pour convertir les positions de l'astrologie tropicale, il faut soustraire la différence pour obtenir les positions sidérales réelles.

Pour votre thème védique, vous devez soustraire environ 23°, car vous êtes né il y a quelques décennies, aux planètes et à l'ascendant de votre thème de naissance tropical. Si vous ne l'avez pas encore calculé, n'hésitez pas à utiliser le lien : https://deva.guru/


3. L'astrologie occidentale moderne est séparée de sa culture ancestrale et de ses origines. Elle n'est plus soutenue par une philosophie complète et holistique


L'astrologie védique fait partie de la grande littérature de la science et de la sagesse védiques, qui inclut ses sœurs : la médecine ayurvédique, le Yoga, le Vastu (feng shui védique) et la Chiromancie.


À contrario, l’astrologie occidentale moderne avec sa pratique est déconnectée de toutes les autres disciplines occidentales ancestrales et spirituelles, de santé comme la naturopathie, phytothérapie, lithothérapie, etc. Elle n’est pas un élément d’un tout holistique et cohérent.


L’astrologie védique ou Jyotish est la connaissance du temps et de sa corrélation avec la vie humaine sur terre. Ses valeurs historiques et ancestrales se retrouvent dans ses sources littéraires essentielles, les Vedas et les Upanishadas. Elle est depuis toujours aussi efficace et remarquablement utilisée, elle représente un système universel et sans équivalent. Il est pragmatique et profondément spirituel par sa force transformatrice et de libération et par sa finalité avérée : la quête de soi.

Elle représente une passerelle lumineuse entre deux mondes, le matériel et le spirituel.


Êtes-vous prêt à connaître votre carte du ciel védique avec les positions astrales réelles et alignées avec les constellations ? Si vous ne l'avez pas encore calculé, n'hésitez pas à utiliser le lien suivant : https://deva.guru/


Yelena Lemot


Bibliographie : "Vedic astrology guidebook" Jeffrey Armstrong


Posts récents

Voir tout

Σχόλια


bottom of page