top of page

Comment maîtriser les gunas

« La nature matérielle (Prakriti) est formée des trois gunas : vertu, passion et ignorance, (sattva, rajas, tamas). Que l’être distinct, impérissable, touche la nature matérielle, ô toi aux bras-puissants, et il se trouve conditionné par ses trois gunas ». Bhagavad-Gîta (XIV.5)

Les gunas représentent les modes de notre fonctionnement psychologiques qui sont souvent très variables et instables et qui peuvent rapidement fluctuer entre les différents gunas. Notre guna prédominant agit comme des lunettes qui affectent nos perceptions et nos visions du monde.


Par exemple, si l’individu est plutôt rajasique, il vivra les événements du monde comme très agité, perturbent, exigeants et il aura alors une forte tendance à continuer à réagir aux événements d'une même manière, rajasique.

​TAMAS

RAJAS

​SATTVA

Inertie / inactivité

Activité / stress

Vérité / Bonté

Ténèbres / illusion / ignorance

Passion / désir /attachement

Lumière / harmonie / équilibre

Masse / matière / lourdeur

Energie / animation / impulsion

Spiritualité / légèreté / pureté

Flux d'énergie descendant

​Expansion

Flux d'énergie ascendant

Paresse / ennui

Mouvement / changement

Intelligence / conscience

Ignorance / obstruction

​Affection /envie

Connaissance / joie

Pour réduire le tamas, on peut éviter les aliments tamasiques, les excès de sommeil et de nourriture, l'inactivité, la passivité et les situations de peur. Les aliments tamasiques comprennent les viandes lourdes et les aliments gâtés, traités chimiquement, transformés ou raffinés.


Pour réduire le rajas, évitez les aliments rajasiques, le sur-exercice, le surmenage, la musique forte, les pensées excessives et la consommation excessive de biens matériels. Les aliments rajasiques comprennent les aliments frits, les aliments épicés et les stimulants.


Pour augmenter sattva et réduire rajas et tamas, mangez des aliments sattviques et appréciez les activités et les environnements qui produisent de la joie et des pensées positives. Les aliments sattviques comprennent les céréales complètes et les légumineuses, ainsi que les fruits et légumes frais qui poussent au-dessus du sol.


Tous les gunas créent de l'attachement et lient ainsi le soi à l'ego, mais on peut apprendre à les réduire et à les maîtriser.


Par conséquent, pour ceux qui souhaitent progresser sur la voie, ils doivent pratiquer fréquemment l'auto-observation avec sincérité, honnêteté et discernement afin d'être témoins des activités des gunas et d'éviter d'en être prisonniers. Ils doivent ainsi avoir la force intérieure et la volonté de détourner consciemment ses pensées et ses actions de tamas et de rajas vers un équilibre et un objectif sattviques.


En effet, c'est un sacré travail sur soi !


« Quand l’être incarné se trouve capable de dépasser les trois gunas, il s’affranchit de la naissance, de la mort, de la vieillesse, ainsi que des souffrances qu’elle engendrent. Il peut dès lors jouir d’ambroisie, en cette vie même. » Bhagavad-Gîta (XIV.20)

A plus


Yelena

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page